fb

Félicitations ! Vous êtes officiellement prêt.e pour votre première grande tournée. Vous avez coché toutes les tâches de votre liste, de la logistique du voyage et les demandes de subventions, à la recherche d’autres artistes avec qui jouer et l’optimisation de votre présence en ligne. À l’heure du départ, voici quelques derniers conseils et astuces pour que tout se déroule bien, et pour vous rappeler de prendre soin de vous en cours de route.

Crédit photo : Harry Gustafson

Contrats et paiements

Rendu là, vous devriez avoir établi une forme de contrat avec les salles de spectacle que vous avez réservées. En fixant à l’avance les détails des cachets des artistes et des paiements, vous éviterez les mauvaises surprises à la fin de la soirée et vous permettrez à toutes les personnes impliquées – des promoteurs aux interprètes – de savoir à quoi s’attendre.

Sans citer de noms, certaines salles ont des tarifs fixes et paieront aussi peu que 50 à 100 $ par groupe, quel que soit le montant des ventes à la porte, à moins de négocier un accord à l’avance. Idéalement, vous pourrez fixer un cachet minimum pour la prestation ou obtenir la plupart (voire la totalité) des ventes de billets et des ventes à la porte à partager entre les groupes. Lisez toujours les clauses en petits caractères de votre contrat et n’oubliez pas que la plupart des promoteurs proposent d’abord des montants peu élevés, mais ont une certaine flexibilité. Il peut aussi être utile de contacter des amis musiciens qui ont travaillé avec les salles dans le passé pour avoir une idée de leur façon de fonctionner.

Si vous organisez l’événement et agissez en tant que promoteur, les bourses sont extrêmement utiles (voir Votre première grande tournée partie 2 : booking et budget). Elles vous permettent d’offrir une garantie à chaque artiste, en plus d’un pourcentage des ventes de billets, ce qui est beaucoup plus attrayant que de parier sur le nombre de personnes qui viendront à l’événement. Même si vous êtes sûr.e de pouvoir attirer une foule suffisante, il est toujours préférable pour les artistes de connaître le minimum qu’ils gagneront. Parfois, une division égale entre chaque groupe est la plus logique, d’autres fois, les têtes d’affiche ou les artistes locaux qui attirent le plus de monde peuvent être payés davantage. Il est également courant que les artistes venant d’ailleurs gagnent un peu plus pour aider à payer les frais d’essence et de tournée. 

En règle générale, réglez les finances bien avant le spectacle. Parler d’argent peut être gênant, mais il est important que tout le monde ait l’impression de recevoir un paiement juste.  

Étiquette de spectacle

La même courtoisie que vous montrez aux autres artistes avec lesquels vous jouez devrait s’étendre aux ingénieur(e)s du son et au personnel de la salle. Comme le dit Evan Johnston, ingénieur du son et cofondateur de la salle montréalaise le Club Social Le Scaphandre, dans son entretien avec RAC, Le son en direct : s’attendre à l’inattendu : « Si les artistes ont du respect pour ce que vous faites et savent que vous respectez ce qu’ils font, tout se passera bien. » 

Présentez-vous à la personne avec laquelle vous travaillez ce soir-là et apprenez à la connaître par son prénom. Les ingénieur(e)s du son sont les personnes qui veilleront à ce que votre spectacle ait le meilleur son possible, il est donc dans votre intérêt d’avoir de bons rapports avec eux. Exprimez votre gratitude pour leur travail. Une attitude amicale est très utile et permet d’établir une relation professionnelle positive avec une salle de spectacle, surtout si vous souhaitez revenir y jouer. 

Bien entendu, cela doit aller dans les deux sens. Le respect mutuel entre vous et l’ingénieur.e du son est essentiel. Soyez poli.e mais confiant.e lorsque vous affirmez vos besoins techniques – cela a été intéressant de naviguer en tant que femme dans l’industrie musicale, car j’ai été traitée d’exigeante pour avoir demandé quelque chose d’aussi basique que de la reverb vocale. D’autres fois, les ingénieurs du son m’ont complètement ignorée et ont choisi de ne parler qu’avec les hommes de mon groupe lors de la préparation d’un concert. L’industrie de la musique a encore un long chemin à faire, et les choses s’améliorent, mais n’ayez jamais l’impression de demander trop lorsque vous faites une demande raisonnable ou que vous expliquez votre configuration de scène. Personne ne connaît mieux votre son que vous.

Dernier conseil : informez les salles de spectacle si vous êtes en retard. Les choses arrivent – les voitures tombent en panne et les embouteillages surviennent au pire moment – mais cela évitera beaucoup de stress à tous.tes si vous les prévenez de votre heure d’arrivée. 

Crédit photo : Harry Gustafson

Connexions avec l’industrie locale et les fans

Avant d’arriver dans les grandes villes, renseignez-vous sur les professionnels de l’industrie locale que vous pouvez contacter pour une rencontre. Cela nécessitera un peu de recherche et plus de courriels à froid (lecture recommandée: Conseils pour rédiger des courriels à froid professionnels), mais cela peut en valoir la peine.Si vous participez à un festival, celui-ci publie généralement une liste des délégués sur son site web, y compris les représentants A&R, les superviseurs musicaux et les agents de booking. Invitez-les à vos spectacles (et mettez-les sur la liste des invités), mais essayez aussi de les rencontrer pour un café ou un repas. Les membres de l’industrie reçoivent probablement des tas de courriels d’artistes les invitant à des spectacles, alors un suivi en tête-à-tête peut aider à vous démarquer. 

Ce n’est pas tous les jours que vous avez l’occasion de passer du temps dans de nouvelles villes, alors créez toutes les connexions possibles. Cela inclut rencontrer des fans ! Invitez le public à passer à la table de marchandise après les spectacles. Vous êtes peut-être fatigué.e, mais rester même une demi-heure peut être très utile. Les gens ont pris le temps de venir, alors prenez le temps de les remercier ! Les fans que vous rencontrez lors de votre première tournée pourraient vous suivre pendant toute votre carrière. Faites une bonne première impression et dites aux spectateurs à quel point vous les appréciez.

Que 10 ou 1000 personnes soient là, assurez-vous de performer chaque soir comme si vous étiez devant une salle pleine. Pensez à vos concerts préférés. Il y a de fortes chances que, quel que soit le nombre de spectateurs, l’artiste ait pris le temps de se connecter avec son public et de créer une expérience mémorable. Imaginez créer ce genre de souvenir pour vos fans !

Promotion sur les réseaux sociaux en tournée

Documentez, documentez, documentez. La famille, les amis et les fans de chez vous (ou du monde entier) veulent suivre votre tournée. Donnez-leur l’impression d’être là lorsque vous lancez votre premier album ou lorsque vous jouez enfin dans la salle de vos rêves. La diffusion en direct sur TikTok/Instagram/Facebook est un excellent moyen de partager des moments importants avec des gens de partout, et vous permet d’interagir avec eux en temps réel.

@maryzemusic

I honestly can’t believe it’s here pls go check it out!! #independentartist #indiemusic #queer #newmusic

♬ Panoramic – Maryze
Mayze documente le lancement de son album

Si votre budget le permet, engager un.e photographe ou un.e vidéographe professionnel.le pour votre tournée peut élever votre contenu à un autre niveau. J’ai fait une tournée aux États-Unis et au Canada en 2019 avec la musicienne Janette King, et notre talentueuse amie Ciele Beau nous a accompagnés pour documenter notre voyage. Non seulement ça nous a donné des souvenirs incroyables, mais nous avions constamment du contenu de qualité à partager à chaque étape. Vous pouvez recueillir des images du public pour les partager sur les réseaux sociaux, mais lorsque vous avez une personne désignée pour prendre des photos et des vidéos, vous savez que vous aurez tout ce dont vous avez besoin pour créer du contenu promotionnel ou des TikToks amusants. 

En parlant de TikTok, profitez pleinement des réseaux sociaux pour promouvoir les dates de votre tournée, notamment sur les plateformes dont les pages d’exploration ont une grande portée, comme la page « Pour toi » de TikTok. Contrairement aux applications plus vieilles, vos vidéos peuvent apparaître pour un public beaucoup plus large que celui qui vous suit déjà. Il est toujours bénéfique de faire des stories sur Instagram pour informer les gens que vous passez dans leur ville, mais l’algorithme TikTok peut vous aider à diffuser la nouvelle bien au-delà de votre réseau habituel. Même en choisissant avec soin les hashtags appropriés, vous pouvez attirer de nouvelles personnes vers votre spectacle, qui n’en auraient jamais entendu parler autrement. Si vous avez de la place dans votre budget, vous pouvez également booster certaines publications pour les pousser davantage dans les villes où vous ne connaissez pas beaucoup de gens.

Maryze’s fait la promo de son spectacle dans une nouvelle ville

Assurez-vous de promouvoir les autres groupes avec lesquels vous jouez sur les réseaux sociaux aussi ! En espérant qu’ils vous soutiennent à leur tour et que vous puissiez partager vos projets avec vos publics respectifs.

Conseil : pensez à collaborer avec de petites marques locales pour votre garde-robe de tournée. Pour le circuit de lancement de mon album, je me suis liée à la friperie montréalaise Friperie Sidney’s et aux marques durables Em & May et Stay Soft  pour créer des tenues sur mesure. Vous avez maintenant vos styles de scène, et vous pouvez vous promouvoir mutuellement sur les réseaux sociaux et représenter la mode de votre ville sur la route. 

Prendre soin de sa santé mentale en tournée

Il est difficile de ralentir en tournée. Vous devez être constamment présent, et tout bouge à un rythme rapide et imprévisible. Comme nous l’avons mentionné dans la deuxième partie de cette série, s’offrir un hôtel lors d’un jour de congé peut être un investissement valable pour rattraper son sommeil et se recharger.

Les soirées tardives sont inévitables, et il y aura toujours quelque chose d’amusant à faire après les spectacles, mais vous n’avez pas besoin de vous forcer à rester debout jusqu’à 4 h du matin si vous êtes épuisé.e. Une tournée est un marathon et non une course, alors allez-y doucement, surtout si vous n’avez pas l’habitude de vous produire autant de jours d’affilée. Si vous êtes chanteur.se, vous devez aussi prévoir du temps pour le repos vocal pour ne pas perdre votre voix en cours de route (cauchemar). Les siestes sont précieuses ! Faites-en une quand vous le pouvez (lorsque vous n’êtes pas au volant, bien sûr).

N’oubliez pas que McDonald’s est parfois la seule option de repas à proximité, mais faire un petit tour à l’épicerie pour trouver des options plus nutritives quand vous le pouvez vous aide à faire le plein d’énergie pour la scène et les longues journées de voyage.

Ensuite, il y a le syndrome de l’imposteur. Si c’est la première fois que vous prenez la route, il y a de fortes chances que vous doutiez de vous à certains moments. C’est une énorme mission et vous ne croyez peut-être pas encore pleinement en vos capacités à performer soir après soir devant un nouveau public. N’oubliez pas que personne ne sait ce qu’il ou elle fait avant de le faire. Même vos musiciens, producteurs et DJ préférés ont dû commencer quelque part. C’est toute une réussite d’être arrivé.e jusqu’ici, et votre confiance et vos compétences ne feront que s’accroître en cours de route.

La fin de la tournée peut aussi être dure. Vous passez de 100 à 0, et tous les plaisirs de la vie sur la route s’arrêtent brusquement. Presque tous les artistes que je connais ont connu une sorte de « dépression post-tournée ». Personnellement, j’ai trouvé difficile de ralentir et de revenir à une vie normale sans avoir l’impression que je devrais toujours être en train de grandir et de saisir de nouvelles opportunités. Mais la réalité, c’est qu’on ne peut pas toujours aller à toute vitesse sans s’épuiser. La vie d’un artiste est faite de cycles. Vous pouvez commencer à planifier votre prochaine grande tournée en vous reposant, ou replonger dans le processus de création et écrire de la nouvelle musique. Accordez-vous une pause pour être fier.ère de tout le travail que vous avez accompli ! Et faites appel à vos amis et camarades artistes si vous avez besoin de soutien ou de quelqu’un à qui parler du coup de blues post-tournée – nous avons tous vécu ça.   

Chaque jour est différent en tournée. Il y a de bons et de mauvais jours et tout le reste. On peut seulement planifier tant de choses avant de devoir se laisser aller et profiter du moment présent. Vous êtes sur le point d’embarquer pour le voyage de votre vie, alors profitez-en au maximum et montrez-leur ce que vous savez faire. Vous êtes arrivé jusqu’ici, voyons maintenant jusqu’où vous pouvez aller.

Maryze‘s latest album 8

Texte écrit par Maryse Bernard

llustration par Yihong Guo