fb

Dans la première partie de notre série d’ateliers avec Sean Paine (crédits : Gucci, Future, Young Thug, 2Chainz, Migos, Fetty Wap, Waka, Sosa), nous avons vu comment le célèbre ingénieur obtient des réverbérations plus larges en utilisant l’imageur sonore S1. Pour cet article, nous allons examiner les conseils de Sean sur la façon de remédier des pistes vocales qui ont une distortion.  

Imaginez que vous êtes engagé.e pour enregistrer un chanteur/rappeur avec lequel vous travaillez pour la première fois. Vous avez tout mis en place et vous êtes prêt à réussir la session. Tout se passe bien jusqu’à ce que le chanteur/rappeur décide inopinément de donner de la voix pendant l’accroche et coupe les convertisseurs ! Il ne vous reste plus qu’une piste déformée.

Comment corriger une piste qui a de la distortion ?

La technologie dans le domaine de l’audio évolue rapidement, et les entreprises travaillent régulièrement sur de nouveaux produits qui vont de la suppression du son des clics à la réparation de la distortion, en passant par l’offre d’un logiciel capable de supprimer l’ambiance de la pièce dans laquelle on enregistre une chanson. En matière de restauration audio, l’une des meilleures sociétés est sans doute IZotope. Mais que se passe-t-il si vous n’avez pas à réparer le son et que vous pouvez plutôt utiliser la distortion à votre avantage ?

L’une des deux principales techniques utilisées par Sean pour cacher une piste avec de la distortion consiste simplement à ajouter encore plus de distortion ! Par exemple, si vous enregistrez un chant de style rock/métal/indie, vous pouvez saturer davantage le chant pour créer un ton uniforme. En ce qui concerne les plugins de distortion, Sean recommande l’utilisation de Decapitator, son plugin de choix pour toute saturation. Il propose 5 émulations analogiques, des filtres passe-haut et passe-bas, un égaliseur, un bouton de gain et, si vous avez besoin de plus, le Punish Mode ! Le meilleur bouton de ce plugin, qui est le must de tout produit sur le marché actuel, est le bouton Mix. Vous pouvez faire tourner le plugin à fond, puis réduire le bouton de mixage pour obtenir un mélange du son original et du son traité.

Par ailleurs, si vous déformez une accroche ou un ad-lib, vous pouvez essayer de créer un effet de téléphone sur la voix pour faire croire à l’auditeur que le son a été fait exprès. Pour obtenir cet effet, tout ce dont vous avez besoin est un égaliseur de base avec un filtre passe-bas et passe-haut. Selon Sean, il faut généralement réduire les sons aigus jusqu’à 2 kHz ou 1 kHz, et couper les sons graves jusqu’à 300 Hz, voire 400 Hz. L’objectif final est d’obtenir ce son moyen sans basses et avec des hautes étouffées, ce qui aurait pour effet de masquer la distortion dans l’effet. Vous pouvez également obtenir cet effet avec Decapitator, ajouter un peu de saturation et jouer avec le bouton de mixage.

Que faire quand on ne veut pas de voix qui ont de la distortion ?

Si le pire scénario s’est produit et que votre chanson ne nécessite pas cet effet, il vous reste encore une fois deux solutions. Sean dit que vous pouvez essayer de réparer un mixage avec des voix qui ont un effet de distortion en utilisant des outils tels que le plugin IZotope RX. Mais il est important de se rappeler que même les plugins ont leurs limites ; en abusant de ces plugins, vous risquez d’obtenir un son déphasé, robotique et généralement désagréable, ce qui vous contraindra à votre dernier recours ; si la production exige un son propre, sans effets démesurés ni de saturation, et que RX ne fonctionne pas, vous n’aurez d’autre choix que de réenregistrer les pistes vocales.

Combien est trop ?

Si la production demande un son propre et que RX n’est pas une option, n’utilisez pas de distortion et réenregistrez également votre source. Si la production vous permet d’utiliser ces techniques, vous pouvez certainement faire preuve de créativité. Cependant, n’appliquez pas l’effet sur chaque piste ; une, voire deux, suffisent. Vous pouvez avoir la voix principale au centre, deux dubs balancés à gauche/droite, et une piste de téléphone balancée au centre ou sur le côté. Chaque production aura son propre son, et vous devez respecter ce son sans en faire trop. Parfois, cela signifie que vous devez repartir de zéro.

Regardez cette petite vidéo de Sean expliquant comment et pourquoi il utilise la distortion sur certains morceaux (en anglais seulement).

N’oubliez pas : lorsque le pire se produit pendant les sessions, ne paniquez pas, soyez créatifs !

Bon mixage !

Questions, commentaires ou demandes d’articles ? Envoyez-nous un courriel à [email protected]