fb

Dans les deux premières parties de notre série d’ateliers avec Sean Paine (crédits : Gucci, Future, Young Thug, 2Chainz, Migos, Fetty Wap, Waka, Sosa et bien d’autres), nous avons abordé l’obtention de réverbérations plus larges et le travail avec des pistes vocales qui ont de la distortion. Pour ce dernier article, Sean répond à quelques questions et partage ses conseils sur comment créer un mix mémorable. 

Avec le nombre de jeunes beatmakers qui continue à grandir, de plus en plus de contenu est vendu aux artistes et produit en chansons. Les ingénieurs de mixage sont maintenant mis au défi de mixer des sessions avec un beat rebondi sur une seule piste stéréo au lieu d’une session multipiste traditionnelle qui dépasserait des centaines de pistes. Mais pourquoi cela serait-il un problème ? Continuez à lire…

Qu’est-ce qui rend un mix excitant, agréable et mémorable ?

Un mixage est un travail artisanal, quel que soit le genre ou le produit. Ce sont les petites subtilités, comme les effets ou l’automatisation du volume, qui donnent vie à un mix. Soumettre un seul rebondissement stéréo à un ingénieur l’empêche d’être créatif. Pire encore, soumettre un mixage en mono enlève tout le plaisir !

La pratique courante est qu’un artiste achète un beat et enregistre ensuite des voix par-dessus pour créer une chanson. Cependant, le principal problème lié à l’utilisation d’un beat unique est que l’ingénieur du son ne peut manipuler aucun des instruments ou effets. Si la batterie est trop forte ou trop faible, le niveau ne peut pas être ajusté. S’il y a une mélodie vocale qui ne convient pas mais qui est déjà enregistrée, elle ne peut pas être supprimée. Pour cette raison, les artistes devraient envisager d’obtenir un multipiste lorsqu’ils achètent un beat, et les fabricants de beat devraient également promouvoir cette option.

Si mon rythme est destiné à être joué dans un club, dois-je le faire rebondir en mono ?

L’utilisation du mono est un excellent outil pour voir si un mixage est en phase, sans annulation. Cependant, la plupart des systèmes de sonorisation des clubs ne sont pas correctement configurés. Le plus souvent, un côté de la salle n’entend pas ce qui se passe de l’autre côté.

Donc, avec tous ces problèmes potentiels en jeu, devriez-vous rebondir en mono ? 

Absolument pas ! 

Comme nous l’avons mentionné au début de cet article, ce sont les subtilités, la façon dont la voix est placée sur le côté, l’ambiance et l’utilisation de délais appliqués tout au long de la chanson qui rendent un mixage mémorable. Avoir un mixage en mono est tout simplement ennuyeux. Dans un club, personne ne se rendra compte qu’il ou elle n’écoute qu’un seul côté du mixage, mais quelqu’un qui écoute votre morceau au casque ou avec des hauts-parleurs de salon ou de studio le remarquera immédiatement.

Qu’en est-il de la création d’ambiances, et quand est-ce que c’est trop ?

Imaginez que vous êtes au stade du mixage, vous faites le panoramique des instruments/voix sur le côté, vous ajoutez des réverbérations, des délais, peut-être un délai ping-pong. Le mixage est en mouvement, mais comment savoir quand s’arrêter ?

Sean explique que l’utilisation d’effets est une préférence personnelle. Vous pouvez faire sonner une voix de manière totalement humide ou complètement sèche – il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon. En général, il ne faut pas que le son soit trop fou, car les gens sont facilement distraits ; ne détournez pas l’auditeur.ice de l’essence de la chanson, c’est-à-dire des paroles. Ajoutez le délai SuperTap sur le dernier mot d’un couplet avant l’accroche, ou déplacez les pistes vocales improvisées sur le côté durant le refrain avec un délai ping-pong, mais n’ayez pas un délai qui rebondit d’un côté à l’autre pendant toute la chanson car cela serait trop distrayant. Sean a fait remarquer que, pour lui, une voix noyée dans la réverbération sonnerait faux et perdrait l’intelligibilité des paroles chantées.

Regardez cette vidéo de Sean qui travaille sur un mix en temps réel (en anglais seulement).

Une bonne référence pour l’utilisation des délais serait la chanson Antidote de Travis Scott. Remarquez à quel point la piste sonne propre, l’utilisation minimale d’effets qui est juste assez pour garder l’auditeur.ice engagé.e.


N’oubliez pas d’être créatif.ve et subtil.e, mais n’ayez pas peur de prendre des risques.

Bon mixage !

Questions, commentaires ou idées pour d’autres articles ? 

Envoyez-nous un courriel à [email protected]