fb

Construire un studio maison est un rêve commun pour tout.e créateur.rice de musique ou amateur.rice d’audio. Aujourd’hui, nous allons examiner deux configurations typiques de salles pour le suivi vocal, tout en travaillant avec un budget de 1000 $.

Partie I : Disposition et traitement acoustique


Les deux scénarios que nous allons analyser sont les suivants :

  1. Une pièce qui est dédiée au tracking audio
  2. Une pièce qui est également utilisée comme chambre à coucher

Les deux pièces hypothétiques ont les mêmes dimensions d’environ 3m x 3.66m x 2.45m. La première chose à prendre en compte est le mode de résonance de la pièce qui correspond à cette taille, les principaux étant 47,1 Hz, 56,5 Hz et 73,5 Hz. Pour calculer les autres modes de la pièce, vous pouvez utiliser ce calculateur de pièce en ligne pour générer les modes potentiels de votre pièce : 

L’aménagement et l’orientation
Avant de commencer à traiter la pièce pour corriger ces modes, nous devons d’abord considérer l’aménagement et l’orientation des deux pièces. Pour l’espace d’enregistrement audio dédié, le bureau doit être placé au centre du mur le plus long, avec la cabine vocale installée dans l’un des coins du mur long opposé. Ce placement permettra d’éviter l’accumulation des basses, car la cabine agit comme un piège à basses.

Pour ce qui est de l’aménagement de la chambre à coucher, un emplacement similaire pour le bureau serait idéal, mais le placer contre le mur le plus court pourrait également être une option. Il faut éviter de placer le bureau de l’ingénieur.e dans un coin ou en face d’une fenêtre, car cela n’aidera pas à prévenir les réflexions causées par l’accumulation des basses. Comme le studio de la chambre n’est pas un espace audio désigné, il n’y aura pas de cabine vocale.

Traitement acoustique

Maintenant que nous disposons du design essentiel, nous pouvons passer au traitement acoustique. Comme les deux studios sont à domicile et que nous disposons d’un petit budget, il ne sera pas possible de procéder à des changements structurels majeurs. Cependant, de petits murs ou des gobos peuvent être utilisés dans la configuration de la salle audio désignée afin de créer la cabine vocale. Idéalement, la cabine vocale devrait avoir un minimum de surfaces parallèles à tout mur, ce qui signifie qu’une forme hexagonale ou pentagonale est préférable.

Avec un mur permanent, il serait également idéal de placer une petite fenêtre pour la cabine vocale sur l’un des murs en angle, afin d’éviter que l’interprète ne soit complètement isolé.e. De plus, la salle désignée devrait être équipée de diffuseurs et de panneaux d’absorption en face du bureau et à l’intérieur de la cabine vocale pour amortir la pièce et diminuer les réflexions.

Des pièges à basses dans les coins de la salle de contrôle et de la cabine vocale seront également nécessaires pour aider à éliminer les modes de salle susmentionnés, car ils sont principalement de basse fréquence. Enfin, l’aménagement de la salle audio doit également prévoir un filtre anti-pop pour faciliter le processus d’enregistrement.

Dans le studio de la chambre, les mêmes pièges à basses, panneaux d’absorption et diffuseurs doivent être placés le long des murs. S’il n’est pas possible d’avoir des pièges à basses dans tous les coins, une bonne alternative est de placer le lit dans l’un des coins. Au minimum, 2 panneaux d’absorption et 1 diffuseur doivent être placés en face des haut-parleurs. Comme la chambre à coucher ne dispose pas d’une cabine vocale, un écran vocal, ainsi qu’un filtre anti-pop, seront également nécessaires.

Partie II : Matériel et accessoires


Après le traitement acoustique, nous devons considérer le matériel qui sera utilisé dans chaque studio. Le matériel suivant sera le même pour les deux aménagements : le microphone, le pied de micro, les câbles, l’interface audio et les haut-parleurs.

Microphone

Les deux configurations nécessitent au moins un microphone pour commencer. Le SM58 et l’Audio Technica AT-2020 constituent de bonnes options de départ pour les micros vocaux. Bien que ces deux micros soient livrés avec un support ou un clip, nous aurons besoin d’un pied de micro, de préférence avec une perche, pour permettre une plus grande maniabilité.

Ensuite, nous aurons besoin de câbles XLR 10′-25′ pour brancher les micros à l’interface audio, de quelques câbles XLR ¼ » ou ¼ » pour les haut-parleurs, et d’un câble USB, Firewire ou Thunderbolt pour connecter l’interface audio à l’ordinateur. Ces variations entre les connexions des haut-parleurs et de l’interface audio dépendent du type et de la marque de l’interface que vous achetez.

Conseil : assurez-vous que vous possédez les connexions appropriées pour votre matériel.

Moniteur
Les deux configurations de studio devraient avoir des moniteurs de studio fiables mais abordables tels que le Fostex PM0.3H et le Tannoy 402. Ces deux moniteurs ont un bon rapport qualité/prix.

Interface audio
Bien qu’il existe de nombreuses options, la Focusrite Scarlett 2i2 est une excellente option pour débutants pour l’enregistrement des voix et des touches, car elle fonctionne avec deux entrées à un niveau d’entrée et respecte notre budget de 1000 $.

Partie III : Salle de suivi audio dédiée


Pieds des haut-parleurs
Tout d’abord, les supports des haut-parleurs pour l’espace désigné doivent être des tours autonomes avec un rembourrage en mousse et une résistance aux chocs. Comme l’espace n’est pas un problème, ces supports assureront le plus grand découplage (c’est-à-dire la séparation) possible entre les haut-parleurs et toute surface.

Bureau
Le bureau doit être assez grand pour pouvoir être agrandi ultérieurement ou pour permettre l’intégration de supports d’équipement. Il doit également comporter une chaise confortable, car cet espace de travail peut impliquer de longues heures d’assise.

Revêtement de sol
L’ajout d’un tapis ou d’une moquette permettrait une absorption supplémentaire des reflets et humidifierait davantage la pièce.

Partie IV : Installation du studio dans la chambre


Pieds d’enceinte
Contrairement à l’espace désigné, le studio de la chambre à coucher n’a peut-être pas la place d’installer des supports des haut-parleurs et, en tant que tel, il faudra placer un rembourrage en mousse sous les haut-parleurs de bureau pour aider à absorber les vibrations et à découpler les enceintes du bureau, comme le Primeacoustic IsoWedge.

Bureau
Dans un studio de chambre, compte tenu de la taille, un petit bureau sera nécessaire avec juste assez de surface pour allouer de l’espace à l’ordinateur, aux haut-parleurs et à l’interface audio.

Sièges
En ce qui concerne les sièges dans le studio de la chambre à coucher, on peut utiliser une simple chaise de bureau ou même le lit lui-même, en fonction de la disposition de la pièce. Le dernier élément à examiner est le revêtement de sol de la chambre à coucher. Un tapis ou une moquette ferait des merveilles pour traiter l’espace sans modifications majeures.

Partie V : Budgétisation et obtention des matériaux


Dans les deux cas, la plus grande partie du budget sera consacrée à l’achat de matériel si les enceintes sont sur la liste. Cette part peut cependant être considérablement réduite si on les remplace par des casques, ce qui laisse beaucoup plus de place au budget pour le traitement acoustique, en particulier pour la cabine vocale.

Si, pour les deux scénarios, nous optons pour du matériel d’occasion, des casques plutôt que des haut-parleurs, et autant de DIY que possible, la répartition du budget devrait être à peu près la suivante :

L’articleCoût de l’article
Casque d’écoute, interface audio et câblage300 $
Microphone et support de perche200 $
Chaise de bureau et revêtement de sol100 $
Séparations de la cabine vocale, mousse acoustique et pièges à basses fréquences400 $
Total1000 $

Les solutions du marché sont nombreuses, et il existe une abondance d’options pour le matériel d’occasion et les options de traitement acoustique à prix de solde. Si les articles du marché peuvent être plus attrayants visuellement et plus fiables, ils peuvent augmenter considérablement le coût de construction d’un studio. En revanche, l’utilisation de méthodes de DIY réduira considérablement le budget et permettra de traiter beaucoup plus de pièces.

Partie VI : Faites-le vous-même


Pour commencer, construire des gobos et des pièges à basses à partir de rien n’est pas excessivement difficile et peut vous faire économiser beaucoup d’argent. L’utilisation d’un mélange de planches de 5cm x 10cm, de toile de jute et d’insolation peut créer des séparateurs et des pièges d’angle très solides à un coût très faible. Une autre méthode pour réduire les réflexions consiste à placer un matelas ou un canapé contre un mur. Le matériau absorbant est assez pratique pour absorber les réflexions.

Prendre la construction en main
Bien que les deux scénarios présentent des variations en termes d’acoustique, d’espace et d’équipement, ils sont tous deux capables d’accueillir un studio audio professionnel complet avec traitement de la pièce et tout l’équipement nécessaire pour moins de 1000 $. Lorsque vous construisez votre propre studio, il vaut la peine de chercher sur des sites de matériel d’occasion tels que Kijiji, Sweetwater, Amazon, eBay, ou de vous rendre dans vos magasins de musique et de matériel informatique locaux.