fb

Une carrière d’auteur-compositeur est un parcours gratifiant et magnifique, avec de nombreux projets passionnants à réaliser.

Qu’il s’agisse de composer la bande sonore de la prochaine superproduction ou de rédiger un jingle pour la radio locale, les possibilités sont nombreuses pour un auteur-compositeur. Toutefois, avant de vous lancer dans votre premier gros contrat, vous devez réfléchir à certaines questions importantes. Comment allez-vous vous faire connaître ? Quelles sont les compétences dont vous avez besoin pour rester compétitif ? Nous avons récemment rencontré Julian Cassia, compositeur de films, producteur de musique et instructeur de RAC, pour lui demander ce qu’il pense de ce que les jeunes diplômés devraient savoir avant d’entrer dans l’industrie de la chanson. Julian a un curriculum vitae bien rempli, avec des crédits dans des longs métrages (par exemple, The Traveller), des campagnes publicitaires de grandes marques (par exemple, Canon, Netflix, Samsung), et son propre travail en tant que Almost An Artist (par exemple, « Mikalo » et « Paradox », 2018).

Quelles sont les fausses conceptions concernant l’industrie de la chanson ?

Généralement, les premières images qui viennent à l’esprit des gens lorsqu’ils imaginent la vie d’un auteur-compositeur sont celles d’un artiste qui déverse son âme sur le papier et qui part sur la route avec sa vision. Aussi romantique que cela puisse être, ce n’est qu’une des façons dont une personne peut travailler dans le domaine de l’écriture de chansons.

Comment les auteurs-compositeurs gagnent-ils leur vie ?

Les auteurs-compositeurs dépendent de plusieurs sources de revenus :

  • Les redevances d’exécution s’accumulent lorsque votre musique est « interprétée ». Si un groupe (ou vous-même) joue votre chanson dans un lieu public, cela compte comme des redevances d’exécution. Les redevances d’exécution peuvent également provenir de sources telles que les écoutes radio, Spotify (ou d’autres services de streaming), la radio par satellite, les émissions de télévision ou les films.
  • Les redevances mécaniques sont essentiellement dues lorsqu’une copie légale de votre chanson, ou d’une partie de celle-ci, est vendue. Cela peut inclure les ventes de CD et de vinyles et les téléchargements de chansons ou de sonneries.
  • Les droits de synchronisation sont perçus lorsqu’une chanson est utilisée sous licence pour un film, une émission de télévision ou une publicité. Essentiellement, chaque fois qu’elle est synchronisée avec une image en mouvement. Il ne faut pas les confondre avec vos redevances, car les frais de synchronisation sont des frais initiaux.

Quelles sont les différentes façons de travailler dans l’industrie de la chanson ?

L’un des moyens est d’écrire pour d’autres artistes. L’argent est gagné sous forme de droits d’entrée, de redevances mécaniques et de redevances d’exécution. Bien qu’il n’existe pas de voie unique pour entrer dans le monde de la composition de musique pour d’autres auteurs-compositeurs, une chose est sûre : vous devez écrire beaucoup pour être en mesure d’écrire pour d’autres artistes. Il faut aussi beaucoup travailler en réseau.

Est-il possible pour quelqu’un de devenir un auteur-compositeur indépendant à succès ?

La chance ne manque pas lorsqu’il s’agit de débloquer cette carrière. Là encore, l’artiste doit écrire et jouer beaucoup. Le flux de revenus, dans ce cas, provient des spectacles, des redevances mécaniques, des redevances d’exécution, des avances (s’il est signé par un label) et des possibilités de synchronisation.

Que faut-il pour travailler en tant que producteur ou compositeur indépendant ?

À ce titre, les musiciens peuvent gagner de l’argent en travaillant sur commande. Cela peut prendre la forme de l’écriture de chansons, par opposition à des morceaux de musique, par exemple. Ce type de travail exige beaucoup d’ardeur. Vous devez le traiter comme une entreprise et soigner tous les aspects de votre modèle économique et vous mettre en relation avec des cinéastes, des producteurs, des directeurs commerciaux, des maisons de disques et tous ceux qui pourraient utiliser vos services. Le flux de revenus, dans ce cas, est aussi généralement un mélange de commissions, de droits de synchronisation et de redevances d’exécution.

Comment se passe le travail d’un auteur-compositeur interne ?

À Nashville et à Los Angeles (principalement), vous pouvez obtenir ce que l’on appelle un « contrat d’édition ». On attend de vous que vous écriviez un nombre prédéterminé de chansons qui seront ensuite exploitées de diverses manières par la société d’édition. Il peut s’agir d’un poste fantastique qui offre un style de vie plus proche du 9-5. Le réseautage joue un rôle important dans l’obtention de ce type de poste. Dans le cas d’une personne ayant un contrat d’édition, les flux de revenus proviennent généralement d’une avance, de redevances mécaniques et de redevances d’exécution.

Que pensez-vous des possibilités de co-écriture pour les nouveaux auteurs-compositeurs ?

La co-écriture est un moyen incroyable de se développer en tant qu’auteur-compositeur. Non seulement vous êtes exposé à de nouvelles façons d’écrire des chansons, mais si vous êtes bien assortis, votre co-auteur reflète vos points forts et souligne les aspects sur lesquels vous devez travailler. Vous créerez également un lien incroyablement profond avec quelqu’un lorsque vous écrirez une chanson dont vous serez tous deux fiers !

Dans quelle mesure est-il important que les auteurs-compositeurs s’exercent et raffinent leur art ?

Vous devez vous pratiquer à écrire et à compléter des chansons et développer une compréhension aiguë du fonctionnement des chansons. Il ne suffit pas d’écrire des loops, il faut des chansons abouties, et il en faut beaucoup ! Le délai d’exécution que l’on attend de vous dans certains cas peut être très court. Il n’est pas inhabituel que l’on vous demande d’écrire une chanson en une nuit. Si vous vous préparez à ces moments décisifs en vous exerçant régulièrement à l’écriture de chansons, vous aurez de meilleures chances de gagner votre vie dans cette voie professionnelle.

Y a-t-il des compétences additionnelles que les auteurs-compositeurs devraient connaître ?

Il est un peu irréaliste, à notre époque, de penser que vous pouvez écrire une chanson, l’enregistrer sur votre téléphone et capter l’attention. D’autres auteurs-compositeurs présenteront leurs chansons dans un format prêt pour la radio, et ils l’emporteront sur vous. Apprenez à produire de bonnes démos de vos chansons avec un DAW afin de pouvoir livrer votre produit rapidement et efficacement. Plus vous apprendrez à utiliser un DAW, plus vos chances seront élevées.

Avez-vous un dernier conseil à donner à nos diplômés qui commencent leur carrière ?

Performer. Je ne saurais trop insister sur ce point. En général, les cafés locaux sont des endroits faciles pour commencer. Une fois que vous avez un spectacle solide, vous pouvez emmener vos chansons sur des scènes plus importantes. Se produire est un moyen incroyable de tester votre matériel. Vous découvrirez très rapidement si ce que vous jouez plaît aux autres ou si vous devez retourner à zéro. En tant qu’auteur-compositeur, vous pouvez vous attendre à un barrage sans fin de refus. Essayez de ne pas être trop sensible et de ne pas vous laisser décourager ; si vous voulez devenir un pro, il vous faudra développer une peau dure.  

Quelles sont les bonnes ressources que les élèves peuvent suivre ?

  • Meetup.com est un excellent site pour trouver et rejoindre des groupes d’écriture de chansons. 
  • Artery.is est un site formidable qui vous permet d’organiser des concerts à domicile. Il vous met en relation avec des hôtes qui vous ouvrent leur maison pour que vous puissiez venir y jouer vos chansons. Artery vous paierez également en fonction du nombre de personnes qui assisteront au spectacle.
  • Consultez le site cmw.net pour obtenir des informations sur la semaine de la musique canadienne, un endroit idéal pour créer des réseaux et rencontrer d’autres musiciens partageant les mêmes idées. Il y a quelques possibilités de spectacle, mais il s’agit surtout de réseautage et d’apprentissage auprès de vétérans de l’industrie. 
  • Il y a aussi diymusiciancon.cdbaby.com, qui est un concept similaire au précédent, mais aux États-Unis.