fb
Solomon dans son studio maison

Plus tôt cette année, RAC a rencontré Solomon Krause-Imlach, musicien, producteur et concepteur sonore basé à Montréal, pour discuter de comment Construire un studio maison; comment optimiser l’usage des petits espaces.

En plus de faire de la musique pour son propre projet et de composer pour d’autres artistes, ce multi-hypéniste aux multiples talents travaille comme ingénieur du son dans le studio maison qu’il a construit de A à Z, où il enregistre et fait le montage audio pour des podcasts, des publicités et des films.

Dans notre premier entretien avec Solomon, il nous a parlé de la façon de profiter au maximum d’un petit espace, des techniques créatives de construction de studio et de comment élargir l’éventail des projets possibles avec vos compétences.

Vous avez tellement aimé cet article que nous avons décidé de répondre aux questions des étudiants de RAC afin d’approfondir les conseils et astuces pratiques pour travailler dans un espace multifonctionnel efficace. Lisez la suite pour découvrir des leçons utiles pour les ingénieurs du son et les producteurs émergents, offertes par un professionnel de l’industrie avec plus de 10 ans d’expérience. 

RAC : Bienvenue de nouveau Solomon ! Dans la première partie, vous avez discuté de la construction d’un studio maison dans une petite pièce de 10 pi x 10 pi.

L’une des façons d’optimiser l’espace mentionné était de transformer un placard peu profond en une cabine d’enregistrement vocal pliable.

Pouvez-vous décrire le processus de construction et le matériel utilisé ?

Solomon : Merci ! La première chose que j’ai faite a été de chercher sur Facebook Marketplace et Kijiji des portes gratuites ou à bas prix. Ensuite, j’ai acheté de la quincaillerie, comme des charnières de porte dans des magasins comme RONA et Canadian Tire, puis j’ai commandé des butoirs de porte en ligne pour aider à garder les choses en place.

La partie principale de la construction consiste à fixer les portes additionnelles sur le côté du placard et sur la porte existante, afin de créer un espace rectangulaire fermé qui se déplie. Ce qui est super, c’est qu’il peut se replier à plat pour conserver de l’espace lorsque vous ne l’utilisez pas.

Le placard n’avait que 30 cm de profondeur et on ne pouvait à peine y entrer. Dans d’autres situations, vous pourriez utiliser un placard plus profond comme cabine acoustique, mais le mien était beaucoup trop petit et j’ai dû être créatif. J’ai dû faire avec ce que j’avais pour optimiser l’espace.

Il existe de nombreux tutoriels en ligne sur la façon de construire des panneaux acoustiques abordables, et il y a toujours un petit coin que vous pouvez transformer en quelque chose d’utile.

RAC : Quel type de matériel et d’équipement peut-on trouver à l’intérieur de votre cabine pliable personnalisée ?

Solomon : À l’intérieur de la cabine, il y a des tapis de gymnastique que j’ai aussi trouvés sur Facebook Marketplace et que j’utilise pour absorber le son et atténuer les réflexions, car ils ont une surface à motifs rugueux et ils sont assez doux et mousseux. Il y a aussi des panneaux de mousse acoustique dans le même but.

Le toit est probablement la pièce qui a demandé le plus de travail, car j’ai conçu un panneau acoustique avec la laine de roche Rockwool Safe’n’Sound pour l’ouverture du haut. Selon la taille de votre cabine, vous pourrez même installer des panneaux acoustiques sur chacune des portes. Le toit bloque un peu le son qui entre par le haut, et surtout, il bloque les réflexions qui rebondissent sur le plafond.

Puis vous installez votre microphone à l’intérieur, avec, là encore, du matériel d’absorption autour, tel qu’un bouclier d’isolation de microphone. J’ai également installé un écran tactile à l’intérieur de la cabine, de sorte que si vous vous enregistrez vous-même, vous pouvez travailler de l’intérieur sans avoir à faire des allers-retours entre votre ordinateur et votre installation. Cela facilite l’auto-enregistrement de la meilleure qualité dans votre studio maison. Il n’est pas nécessaire que ce soit un écran tactile, vous pouvez avoir une souris. J’ai juste trouvé une offre en ligne pour des écrans tactiles, j’ai acheté des câbles HDMI et USB et j’ai branché le tout.

RAC : En parlant de matériel DIY, l’une des questions soumises par les étudiants de RAC était : combien coûtent les vrais panneaux acoustiques VS combien cela coûte-t-il de les fabriquer soi-même pour son studio ?

Solomon : J’ai trouvé les panneaux qui sont sur les murs de mon studio sur Facebook Marketplace. Acheter de « vrais » panneaux d’une entreprise est assez cher, mais il y a beaucoup de gens qui les fabriquent à Montréal si vous cherchez en ligne. Certains constructeurs en font une activité complémentaire et vendent des panneaux de 4 pi x 2 pi pour aussi peu que 60 $ à 100 $, ce qui est assez raisonnable.

Vous pouvez les bricoler pour moins cher, mais sachez qu’il faut du temps et de l’énergie pour rassembler le matériel et les outils nécessaires, trouver un espace dans lequel vous pouvez travailler et consulter des tutoriels.

La laine de roche Rockwool Safe’n’Sound n’est pas super abordable, donc si vous n’avez pas déjà accès à l’espace et aux outils appropriés (par exemple, une scie circulaire, des outils électriques), cela vaut la peine de chercher un constructeur local qui vend des panneaux sur Kiiji ou Facebook Marketplace. Parfois, les gens déménagent et se débarrassent des panneaux, ou bien vous avez peut-être un.e ami.e qui peut vous aider.

RAC : Vous avez aussi construit un studio de podcast dans le Club Social le Scaphandre à Montréal !

Comment est-ce que cela a été différent de la construction de votre studio maison, qui est habituellement davantage utilisé pour l’enregistrement de musique ?

Solomon : C’était un concept similaire – réduire les réflexions autant que possible – mais c’est plus de travail ! Dans une cabine d’enregistrement vocal, vous limitez les choses à cette petite capsule unique, donc la partie la plus importante est ce qui se passe à l’intérieur, tandis que pour le studio de podcast, il n’y a pas d’isolation, alors vous devez traiter toute la pièce. Nous avons dû construire 8 panneaux acoustiques, pour chaque mur et le plafond, et mettre de la mousse isolante.

Il est plus difficile de construire un studio de podcast avec un environnement d’enregistrement ouvert. Le cofondateur du Scaphandre, Austin, et moi-même avons construit tous les panneaux en utilisant la laine de roche Rockwool Safe’n’Sound et du bois de construction acheté en magasin. Au lieu d’utiliser des tissus de luxe, nous avons utilisé des rideaux, également trouvés sur Facebook Marketplace. La construction s’est faite progressivement sur plusieurs mois, pas tous les jours, mais c’était un travail de longue haleine.

Visitez le site Web de Solomon Krause-Imlach ici

RAC : Quels sont les meilleurs moyens de bricoler des panneaux/diffuseurs à faible coût et sans trop d’efforts ?

Solomon : Si vous voulez construire des panneaux DIY, vous pouvez vraiment opter pour une approche à bas prix ! Pour le bois d’œuvre, vous pouvez consulter les vieux sites de construction – les gens proposent parfois du bois gratuit, ce qui peut être intéressant si vous ne cherchez pas la perfection ou la beauté. Des rideaux d’occasion peuvent être utilisés pour le tissu des panneaux, et au lieu de l’isolant Rockwool Safe’n’Sound, vous pouvez utiliser de vieilles serviettes. Il y a un ingénieur incroyable sur YouTube qui teste différentes formes de remplissage. Il utilise par exemple de vieilles serviettes miteuses, et cela fonctionne super bien.

L’isolant Rockwool Safe’n’Sound est conçue spécifiquement pour une utilisation acoustique dans les studios. C’est un peu la norme en matière d’absorption acoustique. Les serviettes sont un remplacement efficace des matériaux de remplissage, ou tout simplement l’isolation murale normale fait un travail décent. Vous pouvez souvent trouver des restes de matériaux sur les sites de construction ou chez les personnes qui font des rénovations. 

À mon avis, les diffuseurs acoustiques sont trop chers pour être utilisés dans un studio maison, sauf si vous avez un budget plus élevé. Mes diffuseurs sont juste des décorations accrochées au mur qui ressortent, comme des peintures, des sculptures, des masques… Tout ce qui disperse les réflexions et crée différentes distances décalées par rapport au mur aidera à créer une diffusion naturelle et une meilleure acoustique.

Les panneaux d’absorption acoustique et les pièges à basses devraient venir en premier. Certains experts en acoustique de studio disent que si vous pouvez vous permettre une chose, achetez des pièges à basses. Vous pouvez tout simplement utiliser une sorte de mousse semi-dense, mais il est important d’avoir quelque chose. Les basses fréquences s’accumulent dans les coins des pièces, et si vous avez des panneaux acoustiques ordinaires qui absorbent les hautes fréquences, mais pas de pièges à basses, vous pouvez accumuler trop de basses dans la pièce.

RAC : Quels sont les facteurs communs qui peuvent nuire à l’acoustique de votre pièce ? 

Solomon : Il est clair que les surfaces dures, comme les murs plats, peuvent nuire à l’acoustique de votre pièce, mais les miroirs et les fenêtres encore plus, car le verre est une surface plate et très dure, et il faut donc les couvrir. Vous n’avez pas besoin de vous regarder dans le studio ! S’il y a une fenêtre, assurez-vous d’installer un rideau ou une couverture.

Il n’est pas idéal d’avoir des haut-parleurs trop près du mur – ils doivent être placés à l’écart du mur. Si vous le pouvez, vous devez les placer à 30 cm du mur, au moins. Les haut-parleurs ne doivent pas être orientés vers un coin, mais au milieu du mur, sinon vous risquez d’obtenir une version déformée du son lors de la production et/ou du mixage. 

En ce qui concerne les murs parallèles, vous êtes censé placer vos panneaux dans des positions opposées et décaler les panneaux pour qu’ils ne soient pas exactement les mêmes de chaque côté. L’absorption du son doit être décalée pour éviter que les fréquences ne soient trop amplifiées.

Vous devez également vous procurer des supports d’isolation pour placer vos haut-parleurs. Les standards sont appelés IsoAcoustics, mais ils ne sont pas très abordables. Ne placez pas les haut-parleurs directement sur votre bureau, faites ce que vous pouvez pour placer un matériau caoutchouteux entre eux, afin d’absorber les vibrations. Je n’avais pas d’IsoAcoustics au début – juste un support en bois et c’était suffisant à l’époque. Quoi qu’il en soit, vous devez avoir des supports, et ils devraient être placés de manière à former un triangle entre les haut-parleurs et vos oreilles, à hauteur d’oreille.

RAC : Des derniers conseils ou des astuces abordables pour résoudre certains de ces problèmes acoustiques ? 

Solomon : Si vous ne pouvez pas fabriquer ou acheter des panneaux, un bouclier d’isolation de microphone qui va autour du micro est probablement le moyen le plus simple d’éviter les réflexions lors de l’enregistrement. Si vous ne pouvez pas construire une cabine d’enregistrement complète, vous pouvez vous procurer un bouclier et installer des couvertures/matelas ou des objets que vous avez déjà chez vous. Ces éléments aideront à empêcher le son de rebondir dans tous les sens. 

Vous n’allez pas avoir un espace parfaitement traité tout de suite, alors faites ce que vous pouvez. Les petits efforts initiaux feront une grande différence, surtout si vous avez un temps et un budget limités !


Pour soumettre des questions aux professionnels du secteur sur des sujets que vous souhaitez mieux connaître, veuillez envoyer un courriel à l’adresse suivante : [email protected] Nous ferons de notre mieux pour intégrer les réponses utiles dans les futurs entretiens et articles. Vous pouvez également nous retrouver sur Instagram @recordingarts.

Texte écrit par Maryse Bernard

Illustration par Yihong Guo