fb

De nombreuses variables peuvent changer d’une session à l’autre lorsqu’il s’agit d’enregistrements vocaux professionnels. Le microphone, le préampli, la position et la sélection de la voix changent tous en fonction de l’esthétique de la chanson.

Cependant, une chose reste toujours la même dans toutes ces décisions en constante évolution : la qualité du traitement acoustique de la pièce pour capter la voix et contrôler la performance.

Beaucoup de producteurs modernes enregistrent dans des espaces improvisés et pensent immédiatement qu’ils doivent enfermer leur chanteur.se dans un placard séparé pour l’isoler. L’expérience a montré que l’optimisation d’un seul grand espace dans une pièce qui permet à la fois le suivi et l’enregistrement finit par produire de bien meilleurs résultats.

Rien n’est plus important que la pièce que vous choisissez
Nous pensons souvent que l’achat d’un microphone ou d’un préampli très coûteux va nous garantir un enregistrement exceptionnel. En réalité, cela devrait être le dernier élément à prendre en compte lors de la préparation d’une session vocale professionnelle.

Un SM57 couplé avec une voix complémentaire dans une pièce traitée sonnera souvent mieux qu’un U47 dans une pièce non traitée. Contrôler votre environnement acoustique peut être une tâche ennuyeuse, mais c’est vraiment l’approche qui propulsera votre prochaine session d’enregistrement vocal à un niveau professionnel.

Parfois, plus c’est gros, mieux c’est (pour vrai)
Les premières réflexions dans la pièce sont votre ennemi juré. Lorsque votre chanteur.se se trouve dans un espace très restreint, plusieurs réflexions précoces se superposent, créant un environnement sonore très déphasé en raison du filtrage en peigne. Bien sûr, les réflexions dans la pièce existent toujours dans les grandes salles. Cependant, elles sont plus espacées, ce qui nous donne plus de contrôle sur la façon de les absorber et de les diffuser.

Nous voulons capturer le son de l’espace dans lequel se trouve le/la chanteur.se, mais nous voulons nous assurer que cet espace sonne bien, ouvert et propre. Trouver une pièce plus grande sera toujours la première étape d’une session réussie. Cela permettra à l’énergie du/de la chanteur.se de se propager dans toutes les directions avant de rebondir dans le microphone et de faire des ravages.

Traitements acoustiques
Nous essayons souvent d’utiliser les solutions les plus rapides lorsqu’il s’agit de traitement acoustique. Parfois, nous utilisons des objets qui traînent à la maison, comme des couvertures, des boîtes à œufs ou un matelas. D’autres fois, lorsque les gens décident de dépenser de l’argent, ils essaient de payer le moins possible et achètent un tas de mousse à coller sur leurs murs.

La vérité est que le fait de payer pour un traitement approprié et de prendre le temps de le mettre en place correctement reste bien moins cher que de courir acheter un combo micro/pré coûteux. Les panneaux rigides en fibre de verre Johns Manville ou Owens Corning sont des miracles absolus.

Les panneaux de 2 pouces d’épaisseur absorbent les basses, les moyennes et les aigus.

Les panneaux de 4 pouces d’épaisseur absorbent les basses supérieures.

Les panneaux de 6 pouces d’épaisseur absorbent une bonne partie des basses primaires.

Des panneaux de 24″ x 48″ avec un tissu respirant est la meilleure option pour la construction. Les panneaux sont ainsi suffisamment grands pour être efficaces, mais suffisamment petits pour être déplacés. Vous aurez besoin d’au moins 4 à 6 de ces panneaux, mais en avoir 12 ouvre vraiment les possibilités.

Un plus petit nombre de panneaux vous coûtera environ 200 $ si vous êtes heureux de réarranger les choses en fonction des besoins du moment. Vous pouvez les placer autour du/de la chanteur.se pendant qu’il/elle joue, puis les déplacer vers les murs lorsque vous êtes prêt à mixer.

L’achat de 12 panneaux vous coûtera plus cher, mais il vous permettra d’avoir des positions de monitoring traitées en même temps qu’une absorption prête pour l’interprète. L’une ou l’autre approche reste l’investissement le plus rentable que vous puissiez faire pour commencer à créer des environnements de suivi de qualité professionnelle.   

Le placement est aussi important que la taille de la pièce
Il est avantageux de placer les panneaux sur des supports mobiles. Cela vous permet d’aménager votre pièce de manière un peu différente d’un.e artiste à l’autre, et vous permet également de rouvrir votre pièce lors du mixage.

Étape 1
Commencez par placer les panneaux aux premiers points de réflexion près des murs de la pièce afin de minimiser les points de réflexion précoce. Il est souvent préférable de mesurer ces points en fonction de l’espace entre votre position d’écoute et vos haut-parleurs. Cela signifie que vous aurez besoin de panneaux sur les murs derrière vous, ainsi que de panneaux à gauche et à droite de l’endroit où l’enceinte rebondirait sur les murs et reviendrait vers vos oreilles. Cela permet de garder la lecture dans la pièce assez serrée et tend à se traduire également pour le/la chanteur.se.

Étape 2
Ensuite, vous devrez installer une « cabine » improvisée pour votre chanteur.se, quelque part juste au centre de la pièce. Rappelez-vous que lorsque vous utilisez un microphone directionnel, vous n’aurez pas besoin d’absorber la zone proche du rejet du motif. Il est préférable de placer les panneaux derrière le/la chanteur.se en demi-cercle ou en trapézoïdal. Cela permettra de minimiser la quantité d’ondes sonores qui rebondissent dans le microphone. Si vous avez un.e chanteur.se qui bouge beaucoup, vous pouvez éliminer l’effet de proximité en utilisant une configuration omni. N’oubliez pas cependant que dans ce scénario, vous devrez absorber les sons provenant de toutes les directions.

–Dernières notes–

En fin de compte, un excellent enregistrement vocal est le résultat d’un espace bien traité, d’un.e chanteur.se expérimenté.e et d’un.e ingénieur.e capable de mettre l’interprète à l’aise. En faisant du traitement acoustique une priorité, vous placerez votre studio maison au même rang qu’un studio à gros budget. Vous constaterez que vos pistes vocales sont prêtes à être mixées et qu’elles nécessitent moins de traitement si vous passez plus de temps à organiser des sessions en prenant en compte les réflexions/absorptions comme principal problème à résoudre.